Une journée de Sant Jordi à Barcelone

À Barcelone, la fin avril est marquée par la délicieuse fête de Sant Jordi, le 23 avril, journée où petits et grands se remémorent la légende de Saint Georges -le saint patron de la Catalogne- face au dragon et où ; depuis les années 1920, les Barcelonais s’offrent des livres et des roses. Mais d’où vient cette connexion avec la littérature si le dragon a été vaincu avec une épée et pas avec un livre ? L’explication est facile : Cervantès et Shakespeare sont morts le jour de la Saint-Georges en 1616. Cette date anniversaire est devenue jour international du livre.

En 2018, le jour de la Sant Jordi, j’ai pris le train peu après sept heures du matin en direction de l’usine où je travaillais dans la banlieue de Barcelone. Saint patron ou pas, la journée n’est pas fériée en Catalogne.

Sur mon bureau, une rose rouge m’attendait dans un joli emballage jaune. Un de mes collègues en avait apporté pour toutes les chicas del despacho (les filles du bureau). Quand je l’ai remercié, il m’a raconté qu’il appréciait particulièrement cette fête. Il avait posé une demi-journée de congés pour rejoindre sa fille aînée dans le centre de Barcelone et aller voir avec elle les stands de livres et de roses.

J’ai quitté l’usine en fin de journée. Un train m’a déposé Plaça Catalunya, l’épicentre de la capitale catalane où la vieille ville et son extension du 19e siècle se rencontrent. Le stand énorme de livres d’occasions posté dans une rotonde souterraine était au summum de sa popularité. J’ai pris un escalator et je suis arrivée en haut des Ramblas, fréquentées comme jamais et où se succédaient d’autres points de vente de livres (et de roses). Mais ce n’était pas ma destination finale.

Une petite rue sur la gauche m’a conduit à l’Ateneu Barcelonés, cette association culturelle dont la bibliothèque contient 500 000 volumes, mon paradis particulier. Je rejoignais un atelier d’écriture que je suivais tous les lundis soir. Nous avons lu des textes, reçu les conseils de notre professeur, lui-même éditeur et écrivain. À la fin du cours, nous avons échangé des livres : chacun est reparti avec un livre nouveau chez soi, dénouement parfait de cette séance dédiée à l’écriture un jour de Sant Jordi.

J’ai pris le métro. J’ai dû acheter une ou deux roses en plus à un vendeur ambulant. Je suis rentrée chez moi vers 22 heures, fatiguée mais le sourire aux lèvres et j’ai posé sur la grande table, dans mon salon, un livre et deux roses, précieux témoins de cette journée.

Il y a un peu de magie le jour de la Sant Jordi, le fantastique du dragon et la beauté de la rose. Le livre que j’ai reçu en cadeau est un livre sur le style littéraire, probablement aride, et qui m’attend, posé comme une promesse, sur une étagère de mon appartement parisien. Son titre est parfait. La tentation du mot. 


Avec des amies auteures, nous avons publié  un recueil gratuit en format ebook composé de nouvelles ayant toutes Barcelone pour décor, histoire d’offrir un livre à tous nos lecteurs pour la Sant Jordi

Voici où le télécharger si cela vous intéresse 

  • Apple Books (lisible dans l’appli Books pour ceux qui ont un Iphone)
  • Kobo 
  • Amazon (va redevenir gratuit rapidement)

Image de Dkatana de Pixabay

📧 Pour recevoir les lettres par e-mail

Aucun spam, simplement les prochains articles du blog. Pour lire la politique de confidentialité : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.