[Les coulisses du blog : bilan 2020]

Fin mars 2020, j’ai lancé mon site et blog d’auteur : ici. Le site est ma petite république indépendante dans le wild wild web. Je publie chaque semaine un nouveau texte : dans la continuité des Lettres de Barcelone, la nouvelle série s’intitule les Lettres de Paris. Toujours le même ton et le même principe : un texte court de 500 à 600 mots où je mélange voyages, souvenirs, lectures et actualité. Et la vie quotidienne dans ma ville natale.

Bilan du blog

Rythme

Chaque mercredi, j’envoie le récit de la semaine par email à ma liste de contacts composée de famille et amis – soit presque 50 « abonnés ». La lettre part vers 4 continents, elle est lue à Montréal, Hong Kong et Buenos Aires. Il y a des fidèles, qui attendent la lettre. Il y a ceux qui me lisent plus épisodiquement, quand le sujet les « accroche ». Il y a tous les lecteurs dans le spectre.

Pendant le week-end, je poste le récit sur le blog, avec une photo d’illustration, en utilisant soit une de mes photos, soit une choisie sur le site www.pixabay.com.

Le lundi suivant, je relaye la publication sur mon compte Twitter @bookcaroline avec le hashtag #LundiBlogs qui permet de trouver d’autres lecteurs et le hashtag #LettresdeParis. Je suis fière d’être lue par des membres de la communauté littéraire sur Twitter qui sont souvent de grands lecteurs, qui chroniquent des livres, qui en écrivent.

Ce que je ne sais pas : combien de personnes sont abonnées directement au blog ? (Mes compétences WordPress ne me permettent pas encore de le dire…)  

J’ai publié 41 articles sur le blog, soit 100 pages d’un livre de poche et environ 25 000 mots.

Audience

Les Lettres sont lues un peu partout dans le monde.

L’audience est confidentielle : 700 pages vues en 2020, une goutte d’eau dans l’océan du web… mais autant de lecteurs.

Voici la liste des 5 articles les plus lus en 2020 sur le blog :

Les animaux imaginaires : Je me promène dans mon quartier et croise des animaux imaginaires
Le bal masqué : Qui sommes-nous derrière nos masques ?
Le Père Noël est une ordure : Quel sens donner à cette fête ?
Une imparfaite traduction : J’écris sur la difficulté de traduire en espagnol mon premier livre
En flammes : Faut-il exorciser 2020 ? Faut-il sortir le briquet et les jerricanes ?

Bilan général

Mon objectif pour 2020 était de donner plus de visibilité à mon livre publié en 2019, Lettres de Barcelone, mais aussi de poursuivre l’écriture de nouveaux textes.

Lettres de Barcelone a figuré dans un article d’Equinox, le magazine des Français de Barcelone à l’occasion de la Sant Jordi, la fête des livres et des roses.

Lettres de Barcelone a été chroniqué par des bloggeurs littéraires, sur les blogs La Voyageothèque et La lectrice compulsive.

J’ai donné deux interviews, le premier pour Plume Vagabonde, le podcast de La Voyageothèque
et le second sur mon processus créatif sur un blog dédié aux auteurs indépendants.

J’ai bénéficié de partenariats avec d’autres blogs. Le Journal des couleurs a publié une version colorée de la couverture de mon 1er livre. J’ai écrit un article pour La Voyageothèque : 3 raisons d’écrire sur son expatriation.

Grande amatrice de podcasts, j’ai lu 4 lettres de Lettres de Barcelone, une par saison du calendrier, pour le podcast Plume Vagabonde de La Voyageothèque.

J’ai publié Cartas de Barcelona, la traduction à l’espagnol de Lettres de Barcelone. Cette traduction a été mon projet du printemps 2020. 360 pages et 70 000 mots à traduire. Elle aurait été impossible sans mon amie du lycée français de Madrid, Ana, qui a tout relu, corrigeant mes gallicismes, mes « argentinismes » et mon fragnol. La couverture de cette version a été réalisée par mon oncle H à Alger et je suis heureuse d’avoir travaillé avec lui sur ce projet.

Un nuage de mots avec votre café ou thé ? J’ai effectué une analyse avec le logiciel opensource Orange du contenu de Lettres de Barcelone. Le mot le plus fréquent ? Barcelone, sans surprise. Mais je devine aussi café, soleil, collègues, amis, plage, etc.

Si le bilan chiffré reste limité…
Lettres de Barcelone : Environ 40 livres commandés ou téléchargés en 2020
Cartas de Barcelona : 1 vente pour le moment. J’ai envoyé des exemplaires d’auteur à Madrid et Barcelone en cadeau

… je suis ravie d’être lue chaque semaine grâce à mes livres et mon blog/série d’emails. Les compliments et encouragements de mes lecteurs sont précieux. Quoi de mieux, comme cela m’est arrivé en 2020, que de recevoir directement un email d’un lecteur me disant que le livre l’a touché ou de recevoir un commentaire sur le blog ou sur Twitter en disant que la lettre de la semaine est bien écrite ou émouvante.

Enfin, pour les amateurs de livres, je regroupe tous les livres que je cite dans Lettres de Barcelone et dans Lettres de Paris sur 2 « étagères virtuelles » de Goodreads.

Mes projets pour 2021

  • Publier un recueil de nouvelles avec d’autres auteur(e)s indépendant(e)s avec comme fil conducteur la ville de Barcelone
  • Regrouper les textes de Lettres de Paris, ceux de 2020 disponibles sur le blog et ceux qui attendent sagement sur mon ordinateur, pour publier un nouveau livre
  • Continuer d’écrire un récit par semaine, comme depuis presque 5 ans
  • Faire progresser encore le blog : fonctionnalités, lisibilité, référencement, etc.

Merci à tous ceux avec qui j’ai pu collaborer cette année dans la sphère littéraire & Merci à tous mes lecteurs, passés, présents & à venir.

Image « 2020 » par Akash Kumar Nayak de Pixabay

📧 Pour recevoir les lettres par e-mail

Aucun spam, simplement les prochains articles du blog. Pour lire la politique de confidentialité : ici.

6 réflexions sur “[Les coulisses du blog : bilan 2020]”

  1. Super ce premier bilan Caroline ! À ce que je lis, j’ai été une partenaire privilégiée ! C’est vrai que nous avons collaboré sur 4 projets déjà, et le cinquième est déjà annoncé 😉
    Sympa le nuage de mots, je ne connaissais pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *